Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

Services à domicile : pouvoir rester chez soi

publié le 21.11.2016
© Charles Crié

Le Département soutient le maintien à domicile des personnes dépendantes, âgées ou en situation de handicap, en pilotant et coordonnant la progression des services à domicile qui leur sont dédiées.

Pouvoir rester si possible chez eux plutôt qu’entrer en établissement, même quand leur autonomie diminue, c’est le désir de nombreux usagers, qu’ils soient âgés ou en situation de dépendance. Parce qu’il veut soutenir ce droit individuel, qui permet en plus de réduire les coûts collectifs, le Département d’Ille-et-Vilaine encourage la progression des services de maintien à domicile. Et il le fait avec volontarisme, au delà de ses obligations du versement des allocations.

Depuis 2011, le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine s’est doté d’un schéma départemental des services de maintien à domicile, qu’ils soient destinés aux personnes âgées ou aux personnes en situation de handicap. 
A travers de grandes orientations et de nombreuses actions, le Département veut non seulement faire connaître l’offre de services existant dans chaque territoire, mais aussi la pousser à évoluer. Il a une démarche volontariste d’harmonisation des acteurs de l’aide à domicile, en lien avec les CLIC (Centres locaux d’information et de coordination), et vient en support de leurs efforts pour s’améliorer.

Concrètement que fait le Département pour le maintien à domicile ?

Côté personnes fragiles (âgées ou en situation de handicap)

Les agents médico-sociaux du Conseil départemental vont à leur domicile et évaluent les services dont ils ont besoin au quotidien :

  • Service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) pour un soutien dans les tâches ménagères ou la toilette,
  • Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)
  • Services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS)
  • Service d’accompagnement médico-social des adultes handicapés (SAMSAH) : portage de repas, téléalarme, accueil de jour, etc.

Un plan d’aide personnalisé (plan d’intervention à domicile) est mis au point pour chaque bénéficiaire, fixant les services retenus et leur financement. Le Département verse alors directement à ces services l’allocation à laquelle a droit la personne, définie en fonction de son niveau de dépendance et de ses ressources : l'Allocation personnalisée d’autonomie (APA) pour les personnes âgées et la Prestation de compensation du handicap (PCH) pour les personnes en situation de handicap.
 

Côté services à domicile

Depuis janvier 2016, la loi d'adaptation de la société au vieillissement (loi ASV) est entrée en vigueur. Désormais, c'est uniquement le Département qui délivre les autorisations aux SAAD qui sont en mode prestataire pour les interventions auprès des publics fragiles.
Seuls certains services sont tarifés et accompagnés dans leur démarche pour améliorer leur qualité (notamment en soutenant la professionnalisation des aides à domicile), tout en veillant à limiter les répercussions sur les coûts pour l'usager.

Petit Glossaire des services de maintien à domicile

Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) : dans le cadre de ce service de maintien à domicile, des aides à domiciles interviennent chez les personnes âgées ou en situation de handicap, pour les aider dans le ménage ou pour des actes courants de vie quotidienne comme la toilette et l’habillement.

Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) : destinés aux personnes en situation de handicap vivant en milieu ordinaires, ce service constitué de personnels socio-éducatifs assure une assistance pour l’accomplissement des actes essentielles de l’existence, un accompagnement social et un apprentissage de l’autonomie.

Service d’Accompagnement Médico-social pour Adulte Handicapé (SAMSAH) : ce service constitué de personnel socio-éducatif mais aussi de professionnels du soin, assure les mêmes missions que le SAVS, auxquels s’ajoutent des prestations de coordination pour un accompagnement médical et paramédical en milieu ordinaire. 

Des expérimentations pour faire avancer le maintien à domicile

Parce que de nouvelles réponses doivent être sans cesse inventées, le Département d’Ille-et-Vilaine encourage les innovations en matière de maintien à domicile.
D’abord, il soutient le développement de solutions d’hébergement alternatives, marches intermédiaires entre le domicile et l’entrée en établissement : comme les logements adaptés pour les personnes âgées, l’habitat regroupé pour les personnes en situaion de handicap ou encore l’accueil familial ouvert aux deux publics.
Le Département soutient aussi l'expérimentation d’actions pour rompre l'isolement et maintenir le lien social : animations collective ou même animation individuelle à domicile.