Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

L'agriculture bretillienne : une économie entre terre et mer

publié le 21.11.2016
L'agriculture est une activité économique majeure du département © Franck Hamon

L’Ille-et-Vilaine est un département rural et littoral. Où l’agriculture et la pêche dessinent toujours l’avenir de l’emploi et des paysages.
Le Département soutient le développement d’un secteur primaire compétitif, respectueux de l’environnement, de la qualité de vie et des territoires. 

Le cidre, la galette saucisse et les huîtres sont les vedettes du terroir d’Ille-et-Vilaine. D’autres productions - le lait, le veau, les légumes, le poisson… - en font aussi la réputation.
Pour tracer leur chemin vers nos assiettes, le Département défend le maintien d’une agriculture à la fois compétitive et à haute performance environnementale, qui donne aux exploitants les moyens de vivre de leur travail en creusant le sillon du développement durable.

Plus verte la campagne

Dans ce cadre, le Département aide à l’installation de jeunes agriculteurs qui s’inscrivent dans une agriculture durable (chèque conseil, parrainage, dotation, portage foncier..). Il appuie aussi les démarches des exploitations soucieuses de leur autonomie énergétique, via la réduction des charges (pré-refroidisseur et récupérateur de chaleur sur tank à lait) ou la production d’énergie renouvelable (méthanisation…).
Pour encourager la conversion des exploitations vers les systèmes de production en herbe et agrobiologiques, autonomes et économes en intrants, le Département finance les études de faisabilité, suivies d’un accompagnement technique pendant deux ans, ainsi qu’une aide à la construction de séchage en grange.
A travers le programme régional Breizh Bocage, le Département encourage la replantation de haies afin d'améliorer la qualité de l'eau, préserver la biodiversité et restaurer les paysages.

La Ferme des 5 Sens from Ille-et-Vilaine on Vimeo.

 
Plus forte l’agriculture
 
Au diapason du progrès technique, le Département aide les coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA) et les établissements de travaux agricoles à acquérir le matériel nécessaire à leurs activités de valorisation des matières organiques, de désherbage alternatif, d’entretien de couverts herbacés et du bocage, etc.
Le département encourage les démarches s’inscrivant dans des approches collectives et qualitatives des filières de production (agriculture biologique, label rouge…) ainsi que la mise en place d’activités de diversification (transformation, vente directe, accueil à la ferme).

 

 

L'agriculture en chiffres

L’Ille-et-Vilaine est le premier département français pour la production de lait et de veaux de boucherie. C’est aussi le troisième pour la production de choux-fleurs.
Même si l’élevage prédomine (bovin, porcin, volaille…), l’agriculture locale se diversifie vers d’autres productions : le maraîchage, les plantes aromatiques et médicinales…  
En 2010, le département comptait 9 630 exploitations contre 14 757 en 2000, installées sur une surface agricole utile (SAU) de 63  ha en moyenne.
Toujours en 2010, le secteur agricole et les industries agroalimentaires d’Ille-et-Vilaine employaient 15 141 personnes - soit 8 % des emplois du département.
 
Pour plus d’infos : http://draf.bretagne.agriculture.gouv.fr

Cap sur la pêche

En Ille-et-Vilaine, la pêche et la conchyliculture emploient plus d’un millier de travailleurs, embarqués sur une flotte de 180 navires. Activités économiques implantées de longue date sur le littoral brétillien, le Département s’engage à promouvoir leur développement en accord avec les enjeux écologiques et touristiques de la zone côtière.
Le Département subventionne ainsi l’installation de jeunes marins-pêcheurs et l’acquisition de leur navire (≤ moins de 24 m). Il soutient aussi les projets des associations et des organisations professionnelles en faveur de la gestion durable des ressources.