Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

L’accueil familial : partager la vie quotidienne d’une famille

publié le 21.11.2016
En Ille-et-Vilaine, plus de 250 particuliers sont agréés par le Conseil général pour être « accueillants ». © Franck Hamon

Pour les personnes âgées ou en situation de handicap qui ne peuvent plus vivre seule en raison de leur perte d’autonomie, il existe une alternative chaleureuse à l’entrée en établissement collectif : l’accueil familial.

L’idée de l’accueil familial, c’est de se sentir comme à la maison. Il s’agit tout simplement de vivre au sein d’une famille, dans le cadre d’un contrat bien défini entre l’accueillant et la personne accueillie.
En Ille-et-Vilaine, plus de 250 particuliers sont agréés par le Conseil départemental pour être « accueillants » : ils peuvent prendre en charge chez eux jusqu’à trois personnes âgées ou en situation de handicap, en échange d’une rémunération. Ils les aident alors dans les actes essentiels du quotidien, prennent le temps de s’en occuper en respectant leur façon de vivre, partagent des activités.
La mission de ces accueillants s’est professionnalisée. Tous suivent désormais une formation initiale de 4 jours puis une formation continue d’une demi-journée par an. De plus en plus d’entre eux sont des professionnels médico-sociaux désireux de mettre leur expérience des maisons de retraites ou de l’aide à domicile à profit, pour proposer un accompagnement encore plus personnel.

Pour les personnes accueillies, qui doivent obligatoirement faire leur demande auprès du Département, la formule offre l’avantage d’être non seulement très individuelle mais aussi très souple : les personnes peuvent venir dans la famille de façon permanente ou temporaire, par exemple un jour de temps en temps dans le but de soulager un aidant.
Les personnes entrant dans le dispositif peuvent bénéficier sous conditions de ressources d’une aides spécifique, l’allocation d’accueil familial, en plus des aides habituelles (APA ou PCH, et allocations d’aide au logement Al et APL).

Le Département veille au bon fonctionnement du dispositif : il a délégué à 5 organismes répartis sur le territoire (deux services tutélaires, deux centres hospitaliers et une association d’aide à domicile) la mission d’évaluer les demandes et d’effectuer le suivi médico-social des personnes accueillies. Il s’agit de s’assurer que l’accueil familial convient bien à chacune d’elles, en fonction de ses pathologies, de son niveau d’autonomie et de ses attentes. Actuellement, les deux tiers des personnes accueillies dans des familles d’Ille-et-Vilaine sont des personnes en situation de handicap, un tiers des personnes âgées.