Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

Coopération décentralisée : l’Ille-et-Vilaine exporte son savoir-faire

publié le 21.11.2016
Le Département s'est engagé dans un projet d'amélioration de la filière laitière à Madagascar © CG35

Depuis 1983, l’Ille-et-Vilaine noue des relations avec des collectivités locales à l’étranger. C’est ce que l’on appelle la coopération décentralisée. Les projets soutenus concernent principalement le développement économique, agricole, social et culturel.

le Département d’Ille-et-Vilaine est aujourd’hui impliqué dans six projets de coopération décentralisée.

A Madagascar

Depuis 2004, le Département mène une coopération avec la région d’Alaotra Mangoro, à Madagascar. L’échange est basé sur deux de ses meilleurs atouts : le lait et l'écotourisme. Accompagné d’entreprises et d’associations de solidarité internationale, le premier département laitier de France s’est engagé dans un projet d’amélioration de la filière laitière afin de mettre son expertise à disposition des éleveurs locaux. Depuis 2008, une ferme école dispense des formation à la conduite d’élevage et un programme d’insémination artificielle a été mis en place pour améliorer les races bovines locales.
 
Concernant le développement de l'écotourisme, plusieurs actions sont également engagés pour valoriser et protéger le patrimoine naturel et donner un revenu complémentaires aux populations locales.

Au Mali

Des liens historiques unissent l’Ille-et-Vilaine à la région de Mopti au Mali depuis 1984, date de création de l’association Ille-et-Vilaine/Mopti (AIVM). Comme à Madagascar, le Département s'appuie sur son expérience pour favoriser le développement de la filière laitière malienne. Le Conseil départemental soutient ainsi les différents acteurs de la filière, de la la collecte à la transformation du lait, en passant par la formation des éleveurs au sein de la ferme école du projet. Equipée de panneaux solaires et d'un biodigesteur produisant du biogaz à partir des déjections animales, la ferme école est un lieu de démonstration et de formation sur l'élevage qui se veut aussi un site pilote sur les énergies renouvelables.
 
Outre ce travail autour de la filière lait, le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine s’implique pour renforcer les compétences du Conseil régional de Mopti (formation des élus, mise en place d’un système d’information géographique) et  soutient également la société civile dans le cadre de projets d’éducation, de formation ou de promotion des activités génératrices de revenus (maraîchage, périmètre irrigués villageois).

En Inde

Le Conseil départemental est intervenu pour la première fois en Inde pour venir en aide aux victimes du tsunami de décembre 2004. Il a par la suite renforcé ses échanges avec la signature, fin 2012, d’un accord de partenariat avec le gouvernement de l'Union territoriale de Pondichéry. Un premier programme d’action a été défini dans le domaine de la gestion des zones côtières. Objectif : associer les populations indiennes à un important projet touristique que le gouvernement envisage de mettre en œuvre. Pour cela, le Département s'appuie sur son savoir-faire et son expérience acquis notamment dans le cadre de la gestion de la baie du Mont-Saint-Michel.

En Roumanie

La coopération avec le Judet de Sibiu, en Roumanie, est née d’échanges entre les associations (Solidarité 35 Roumanie en France et l’Association d’amitié Ille-et-Vilaine à Sibiu (APIVS). Le processus de démocratisation de la Roumanie ainsi que ses efforts pour adhérer à l’Union européenne, ont par la suite constitué un cadre favorable à l’émergence d’une coopération décentralisée.
Ce partenariat mené entre les deux collectivités, avec la participation des différentes associations françaises et roumaines, porte essentiellement sur le développement économique et l’agriculture.

A Jersey

Le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine a noué en 2005 un partenariat avec le gouvernement de Jersey. Leur objectif : favoriser un développement mutuel dans les domaines économique, touristique, éducatif et culturel… Bien que culturellement éloignés, le territoire breton et l’île anglo-normande (non membre de l’Union européenne mais associée) sont géographiquement proches. Cette situation offre des opportunités d’actions de coopération pouvant contribuer efficacement au rapprochement des populations.

Au Maroc

En 2014, Le Département a signé un accord de coopération avec la Province de Séfrou au Maroc afin de développer des échanges de jeunes amis et aussi de soutenir le développement de la flière laitière, du tourisme durable et des systèmes d'information géographique.