Jardinage
Haut de page

À l’Ehpad de Guichen, on cultive son jardin

Un poulailler a trouvé sa place dans le jardin de l’Ehpad. @Franck Hamon
Un poulailler a trouvé sa place dans le jardin de l’Ehpad. @Franck Hamon

Ils aiment arroser les fleurs et nourrir les poules. Les résidents de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Le Tréhélu ont adopté leur jardin thérapeutique.

Certains ont pris l’habitude d’arroser les tomates. D’autres vont voir si Coquette, Blanchette et Pirouette, les poules, ont pondu. Les plus sportifs font des exercices sur le pédalier. Depuis mai dernier, les 64 résidents de la résidence Le Tréhélu, l’Ephad de Guichen, profitent des joies du jardin. Ils l’ont eux-mêmes baptisé Causeries aux Pôt’âgés. 

Un an de travaux

Imaginé par la direction, ce projet de jardin thérapeutique a vu le jour après plus d’un an de travaux. « Ils peuvent accéder au jardin quand ils le souhaitent, indique Christine Dupont, directrice de l’établissement. Les résidents et les familles sont très heureux de pouvoir bénéficier d’un espace extérieur. Auparavant, le seul accès était la porte d’entrée qui donne sur le parking… » Depuis l’inauguration du jardin, Maryline Gicquel l’animatrice, multiplie les activités extérieures : « On se promène. On arrose les tomates et les fleurs ». Quand le temps le permet, les aînés prennent leur repas sous la pergola. « Le jardin alimente de nombreuses conversations. Ils débattent de ce qu’il convient de faire, de ce qu’il faut planter », se réjouit Maryline Gicquel. Le jardin thérapeutique sème aussi la bonne humeur dans les couloirs de l’Ephad.